THE INTERNET AS A SITE OF LEGAL EDUCATION AND COLLABORATION ACROSS CONTINENTS AND TIME ZONES: USING ONLINE DISPUTE RESOLUTION AS A TOOL FOR STUDENT LEARNING

Martha E Simmons, Darin Thompson

Abstract


Increasingly, digital technologies are influencing and impacting dispute resolution, particularly in the emerging field of online dispute resolution (ODR). ODR holds the potential to increase access to justice by engaging disputants in dramatically new ways. As a relatively new subject, ODR is unlikely to form part of the traditional curriculum at law schools. Aside from the question of whether it will become a mainstream part of tomorrow’s legal or dispute resolution landscape, ODR does show us that a familiarity with technology is becoming more important for tomorrow’s lawyers. As educators, how can we expose law students to these new forces of change in a meaningful way? How can we help students understand the benefits and drawbacks technology holds for the challenge of access to justice? This article describes a unique pilot project of an ODR simulation involving three universities in three cities, two continents, and three time zones. The main objectives of the project were to expose law students to ODR from the perspective of a disputant or client; expose clinical mediation students to a range of technology-based dispute resolution processes; demonstrate the potential for technology to support collaboration across vast distances; and promote experiential education by giving students “hands-on” ODR experience. This article will describe the simulation from an educator’s perspective.

 

Les technologies numériques ont de plus en plus d’influence et de répercussions sur le règlement des différends, surtout dans le nouveau domaine du règlement des conflits en ligne (RCL). Le RCL peut accroître l’accès à la justice en invitant les parties à adopter des démarches totalement nouvelles. Étant donné qu’il s’agit d’un sujet relativement nouveau, il est peu probable que le RCL soit enseigné dans les écoles de droit traditionnelles. Indépendamment de la question de savoir s’il deviendra éventuellement un élément essentiel de l’environnement de l’exercice du droit ou du règlement des conflits, ce nouveau processus nous montre que les avocats de demain se doivent de bien connaître les technologies. En tant qu’éducateurs, comment pouvons-nous sensibiliser de façon significative les étudiants et étudiantes en droit à ces nouvelles forces de changement? Comment pouvons-nous les aider à comprendre les avantages et les inconvénients que la technologie peut comporter en ce qui a trait à l’accès à la justice? Dans cet article, les auteures décrivent un projet pilote unique de simulation de RCL auquel participent trois universités situées dans trois villes, deux continents et trois fuseaux horaires différents. Le projet visait principalement à faire connaître aux étudiants en droit le mécanisme du RCL du point de vue d’une partie ou d’un client; à montrer aux clients des cliniques de médiation le fonctionnement d’un éventail de processus de règlement de conflits axés sur la technologie; à démontrer la mesure dans laquelle la technologie peut appuyer la collaboration malgré la distance et à promouvoir l’apprentissage expérimental en permettant aux étudiants d’observer une expérience « directe » en matière de RCL. Dans cet article, la simulation est décrite du point de vue du pédagogue.


Full Text:

PDF


DOI: https://doi.org/10.22329/wyaj.v34i1.5013

Copyright (c) 2017 Martha E Simmons, Darin Thompson